Home À LA UNE Sénégal : appui budgétaire, 829 millions d’euros encaissés en cinq ans

Sénégal : appui budgétaire, 829 millions d’euros encaissés en cinq ans

41
0
SHARE

Entre 2010 et 2015, l’Etat du Sénégal a reçu 543, 469 milliards de FCFA soit une enveloppe de 829 millions d’euros de ses partenaires et techniques et financiers (PTF) dans le cadre du programme d’appui budgétaire. L’annonce est du ministre en charge du budget, Birima Mangara, qui présidait une rencontre avec le groupe des PTF du Sénégal à Dakar.

Par Hamidou Baldé, correspondant au Sénégal

Selon le ministre sénégalais en charge du budget, Birima Mangara, entre 2010 et 2015, le Sénégal a reçu une enveloppe de 543, 469 milliards de FCFA  soit 829 millions d’euros de ses Partenaires techniques et financiers. Ces financements obtenus dans le cadre de l’initiative Arrangements Cadre relatifs aux Appuis budgétaires (ACAB), ont constitué, d’après le ministre, un moyen efficace de relèvement des taux d’absorption de l’aide extérieure. Il convient de préciser à cet effet que le Sénégal a signé deux ACAB en 2008 et en 2013, avec un groupe de partenaires techniques et financiers notamment l’Union Européenne, la Banque mondiale, la Banque africaine de Développement, l’Agence française de Développement, l’Allemagne, l’Espagne, le Canada, les Pays-Bas, la Coopération italienne, le Royaume d’Arabie saoudite (2012) et le Luxembourg.

Un appui budgétaire pour quelles réformes?

De l’avis de M. Mangara, cet appui budgétaire a été un instrument, qui a permis au Sénégal d’entreprendre beaucoup de réformes dans les domaines de la fiscalité, des finances publiques, de l’éducation, de l’énergie, de l’environnement des affaires, de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, etc… Cet instrument a permis également d’avoir une cohérence globale dans la coordination et le suivi de l’exécution des réformes sectorielles. Il a aussi favorisé le développement de synergies entre les secteurs et une meilleure gestion de nos ressources. Comme modalité privilégiée de l’aide publique au développement, l’appui budgétaire a connu une progression modeste en passant de près de 12% en 2005 à 17% environ en 2010, avant de stabiliser aux alentours de 10% depuis 2013. Pour leur part, les PTF signataires de l’ACAB, par la voix de leur représentant, Adalbert Nshimyumuremyi, ont réaffirmé leur engagement à accompagner le Sénégal non seulement dans la mise en œuvre des mesures prévues de l’ACAB, mais aussi dans le renforcement des capacités des équipes techniques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here