Home Politique Rétrospective 2013 : Le Kenya endeuillé

Rétrospective 2013 : Le Kenya endeuillé

Le pays est confronté à une série d'attaques meurtrières depuis son engagement contre les Shebabs en Somalie en octobre 2011.

223
0
SHARE
Vue sur le Westgate Mall lors de l'intervention des forces armées (Crédits: Anne Knight)

Le 21 septembre 2013, des membres du groupe terroriste somalien Al-Shabaab menait une attaque contre le Westgate Mall, un centre commercial de Nairobi. Les djihadistes lourdement armés tirent sur la foule et opèrent dans le même temps une prise d’otages massive. Quelques heures après, l’attaque est revendiquée par le groupe terroriste, une action armée justifiée par l’intervention kényane en Somalie contre ses combattants à la fin de l’année 2011. Les forces kényanes aidées d’experts israéliens entament dès lors une intervention qui prendra 3 jours. Ce n’est que le 24 septembre au soir après des échanges de coups de feu et des explosions que le centre commercial sera repris par les forces de sécurité kényane. Le bilan de cette tragédie fait toujours l’objet de discussions, officiellement de 68 morts et plusieurs dizaines de disparus, celui-ci serait beaucoup plus lourd selon d’autres sources. Le nombre d’assaillants ayant participé à l’opération demeure également jusqu’à présent une énigme. Estimés à une dizaine lors de l’attaque, ils seraient en réalité composés de 4 à 6 éléments.

Le Kenya paye une nouvelle fois l’instabilité de son voisin somalien en proie à une guerre civile opposant les Shebabs et le pouvoir central. Évalué à environ 5000 combattants, le groupe terroriste traversé par de multiples courants s’est donné pour mission de transformer la Somalie en un état islamique. Fondé par d’anciens djihadistes revenus d’Afghanistan, il est lié à la nébuleuse d’al-Qaïda et est issu d’une faction de l’Union des Tribunaux islamique (UTI). Très vite les miliciens appartenant au groupe terroriste profitent du chaos politique qui règne dans le pays depuis plusieurs années pour entamer des opérations armées pour conquérir l’intégralité du territoire somalien. En octobre 2011, la situation dramatique a des répercussions au Kenya avec l’enlèvement de plusieurs touristes étrangers et travailleurs humanitaires. Cette spirale de violence pousse les autorités kényanes à intervenir dans le conflit en soutenant les forces somaliennes du gouvernement fédéral de transition afin de libérer le sud du pays. L’engagement toujours en cours du Kenya contre les Shebabs en Somalie amènera ces derniers à lancer une série d’attaques à travers plusieurs localités du pays. Le Kenya déjà ciblé en 2002 par plusieurs attaques revendiquées par al-Qaïda doit faire face à présent à l’incapacité de son voisin toujours menacé de tomber aux mains des Shebabs.

Malik Acher

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here