Home Culture Nigeria: Tade Ipadeola primé pour son livre « Les testaments du Sahara»

Nigeria: Tade Ipadeola primé pour son livre « Les testaments du Sahara»

Redorer le blason d'une région dont la beauté et la richesse culturelle sont assombries par les drames humains, c'est le but que s'est fixé le Nigérian Tade Ipadeola en écrivant son livre «Les testaments du Sahara». Lauréat du prix de la littérature nigériane, le poète part en guerre contre les clichés en rendant hommage au patrimoine matériel et immatériel du Sahara.

486
0
SHARE
Tade Ipadeola

Océan de sable certes mais berceau de nombreuses civilisations africaines aussi, le Sahara est sans aucun doute une terre d’exception. Bien peu de personnes songent à lier cette région à un creuset culturel et civilisationnel, certains événements tragiques marquant plus les esprits du fait de leur médiatisation parfois à outrance. Si aucune impasse ne doit être faite sur les réalités auxquelles doit faire face cette région, comme le dérèglement climatique, les migrations illégales ou encore le terrorisme, ces phénomènes ne doivent pas pour autant occulter des siècles d’histoire durant lesquels hommes et femmes ont forgé son identité.

Une œuvre littéraire en forme de carnet de voyage

La réalisation de ce recueil de poèmes est en réalité l’aboutissement d’un long périple. En effet, pour son auteur, avocat de profession, évoquer une région sans s’y rendre était tout simplement impossible. Fin 2010, alors que s’amorcent plusieurs mouvements révolutionnaires dans certains pays de la région, Tade Ipadeola, décide malgré un contexte sécuritaire fortement dégradé, de traverser le désert, de la Mauritanie à l’Egypte. Il évite alors les zones dangereuses, notamment la Libye où le régime de Kadhafi vacille. Malgré un parcours périlleux, il multiplie les rencontres et annote dans un carnet celles qu’il fait en chemin. Ses longs entretiens avec les commerçants égyptiens et les Touaregs maliens lui permettront entre autres, d’enrichir son recueil.

Appel à une prise de conscience

Le poète espère que son livre va participer à une véritable prise de conscience sur le sort des migrants africains toujours plus nombreux à vouloir atteindre l’Europe. Car au-delà de la beauté des poèmes adoucissant l’image du Sahara, l’auteur n’oublie pas de faire référence à la dureté des conditions de vie de cette région qui poussent de nombreuses personnes à l’exil. C’est à cause «des échecs des dirigeants africains», qui n’offrent pas assez de perspectives à leur peuple, que les migrants entreprennent de tels voyages au péril de leur vie, déplore le poète. Face à ce phénomène, l’auteur prévient : «L’Europe ne peut pas contenir cet afflux (…) Les Européens sont de plus en plus xénophobes, c’est une situation explosive».

Ironie de l’histoire, malgré ses critiques virulentes à l’encontre des compagnies pétrolières qui perturbent l’équilibre écologique de cette région et la vie de ses habitants, l’écrivain a reçu 100.000 dollars de la Société nigériane de gaz naturel liquéfié qui sponsorise le prix littéraire.

Malik Acher

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here