Home International Nigeria : L’ONU présente un plan de sécurisation des écoles

Nigeria : L’ONU présente un plan de sécurisation des écoles

Suite aux nombreux enlèvements d'étudiantes où d'élèves qui se sont déroulés ces derniers mois au Nigeria, l'ONU a dévoilé un projet pour renforcer la sécurité dans les écoles du pays.

394
0
SHARE

C’est un plan considéré par certains comme une véritable opportunité de protéger les écoliers et les écolières du Nigeria. L’ancien Premier ministre britannique, Gordon Brown, qui est désormais envoyé spécial en charge de l’éducation aux Nations Unies, a présenté un projet qui vise à améliorer la sécurité des écoles nigérianes pour empêcher de nouveaux rapts mais également des attaques. Dans un premier temps, toutes les écoles du pays ne seront pas concernées d’autant que le dispositif est très coûteux. Il sera expérimenté sur environ 500 établissements, principalement dans la zone nord-est, là où le groupe terroriste Boko Haram sévit. C’est également dans cette région que plus de 200 lycéennes ont été enlevées le 14 avril dernier avant d’être selon certaines sources, mises en vente dans des pays frontaliers.

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et voir les écoles fermer, les filles privées d’éducation et les parents vivre dans la peur pour leurs enfants » a déclaré Gordon Brown s’exprimant en marge du World Economic Forum qui se déroule en ce moment à Abuja. Selon lui « Le système éducatif qui a le pouvoir de transformer le Nigeria ne peut être démoli » avant d’ajouter que « les pensées et les prières du monde entier sont tournées vers les filles enlevées, qui en sont à leur quatrième semaine de captivité ». Dans le détail, le projet ne consistera pas uniquement à surveiller les écoles où à mettre en place des dispositifs renforcés. Il vise à impliquer tous les acteurs locaux pour identifier les risques et ainsi protéger les enfants. Outre le déploiement de gardes et de policiers, toute une série de mesures spécifiques seront mises en place pour réagir en cas d’attaques.

Le monde au chevet du Nigeria

Cette annonce intervient au moment même où des dizaines de pays du monde ont annoncé vouloir aider le Nigeria retrouver les lycéennes disparues. Il a également été question de mettre en place une meilleure coopération pour que des pays comme les Etats-Unis ou la France puissent former les autorités nigérianes et partager leur savoir faire dans la lutte contre le terrorisme. Pas ailleurs Paris et Washington ont annoncé qu’ils allaient aider Abuja à trouver les filles enlevées mais aussi envoyer des spécialistes de ce genre de situation. Le Grande-Bretagne et la Chine ont affirmé avoir les mêmes intentions avec en ligne de mire la mise en place d’une véritable politique internationale de lutte contre le terrorisme au Nigeria. Du côté des pays voisins la sécurité a été renforcée et les affrontements qui se sont déroulés au Niger, lundi, entre les forces armées et des membres de Boko Haram, illustrent bien la mobilisation de la région pour éviter que le groupe terroriste ne propage ses attaques au delà de la seule région nigériane.

Très critiqué pour sa gestion de la situation ces dernières années, Goodluck Jonathan, le président, n’a pas fini d’essuyer les critiques. Gordon Brown va lui remettre une pétition de près d’un demi million de signatures, demandant la création d’écoles sûres au Nigeria. Une pression supplémentaire qui l’oblige désormais à jouer la carte de l’offensive.

Louise Diallo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here