Home À LA UNE Maroc : le Premier ministre Benkirane limogé

Maroc : le Premier ministre Benkirane limogé

98
0
SHARE

Au Maroc, le roi Mohammed VI a mis fin aux fonctions de son Premier ministre Abdelilah Benkirane, qui n’a pas réussi à former un gouvernement après plus de cinq mois de négociations infructueuses, le souverain va désigner un nouveau Premier ministre issu du parti islamiste Justice et Développement (PJD) vainqueur des dernières législatives au pays.

Par Nassim Mecheri

« Pour dépasser la situation d’immobilisme actuelle, le roi a décidé de désigner une autre personnalité politique du PJD en tant que nouveau chef du gouvernement, dans le délai le plus proche », a indiqué hier un communiqué du Palais royal.

De retour de sa tournée africaine, Mohamed VI a constaté que les consultations menées depuis cinq mois n’ont pas abouti, et l’absence de signaux augurant d’un prochain déblocage. Le roi avait « exhorté à plusieurs reprises  Benkirane à accélérer la formation du nouveau gouvernement », a indiqué le cabinet royal.

Le Parti justice et développement (PJD), dont Benkirane est le secrétaire général, a remporté les législatives d’octobre 2016, le désormais ex Premier ministre Abdelilah Benkirane proposait de reconduire la coalition sortante, une alliance hétéroclite de quatre formations rassemblant islamistes, libéraux et ex-communistes. Mais il a dû faire face à l’opposition d’Aziz Akhannouch nouveau patron du Rassemblement national des Indépendants (RNI), un parti constitué de technocrates et de notables, qui exigeait l’entrée au gouvernement de deux autres formations alliées, et la mise à l’écart du parti de l’Istiqlal.

Dans le communiqué du cabinet royal, Mohamed VI a salué le « haut sens de responsabilité et de patriotisme sincère dont a fait preuve  Abdelilah Benkirane, et le remercie également de son efficacité de sa compétence et de son abnégation ».

Le roi recevra dans le délai le plus proche une personnalité politique du PJD et la chargera de former le nouveau gouvernement. Une décision prise  « dans le souci permanent de consolider le choix démocratique et d’en préserver les acquis », conclut le communiqué.

La presse marocaine avance déjà les noms des éventuels remplaçants de Benkirane: Salaheddine El-Othamni ancien ministre des affaires étrangères et Aziz Rabah ministre de l’équipement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here