Home À LA UNE « Made in Algeria » au MuCEM, l’exposition qui décrypte l’Algérie par les cartes

« Made in Algeria » au MuCEM, l’exposition qui décrypte l’Algérie par les cartes

46
0
SHARE

C’est une exposition inédite qui s’ouvre ce mercredi  Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), à Marseille: Made in Algeria  décrypte  le rôle de la cartographie dans l’histoire de l’Algérie. Il s’agit de la première exposition d’envergure consacrée à la représentation d’un territoire.

Mardi l’inauguration de l’exposition « Made in Algeria » s’est déroulée en présence des ministres algérien et français de la Culture. Fruit d’une étroite collaboration entre l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), « Made in Algeria » montre comment l’invention cartographique a accompagné la conquête de l’Algérie et sa description.
Cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques et œuvres d’artistes contemporains  ont arpenté le territoire algérien. L’exposition présente ainsi  près  de 200 pièces en provenance  des plus grands musées français et étrangers.

Le parcours de l’exposition se décline en quatre temps :

– Vue de loin – Un territoire vu du large avant 1830
– Tracer le territoire – De la conquête à la colonisation – Après 1830
– Capter l’Algérie – De l’excès de l’imagerie à la fin de l’Algérie Française
– Au plus près – Aperçus de l’Algérie après 1962

L’exposition livre de nouvelles clefs de compréhension dans l’histoire de la représentation de l’Algérie en France.  Les œuvres contemporaines de l’exposition sont pour la plupart inédites. Elles sont de Louisa Babari, Mohammed Dib, Hassen Ferhani, Mostafa Goudjil, Katia Kameli, Mohamed Kouaci, Gaston Revel, Dalila Mahdjoub, Jason Oddy, Raphaëlle Paupert-Borne, Zineb Sedira, Ahmed Zir, Hellal Zoubir. Elles donnent existence à un autre récit de la conquête, elles participent d’un contrechamp, qui pourrait être celui du peuple algérien, tant la qualité du patrimoine exposé ne peut occulter la charge de ce qu’il a effacé. Précisons encore que la guerre d’Algérie n’est pas le sujet de l’exposition. C’est ce qui s’est passé en amont de cette guerre qui est présenté.

 


Made In Algeria, Bande Annonce de l’Exposition par lemucem

du 20 janvier au 2 mai 2016

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here