Home À LA UNE L’Algérie lève le voile sur son méga projet d’énergie solaire

L’Algérie lève le voile sur son méga projet d’énergie solaire

82
0
SHARE

L’Algérie a présenté son méga projet d’énergie solaire lors de la 3e édition du forum « Powering Africa Summit» vendredi dernier à Washington, c’est la compagnie algérienne de l’engineering de l’électricité et du gaz (CEEG), filiale du groupe Sonelgaz qui a présenté un ambitieux projet solaire photovoltaïque de 22.000 MW à l’horizon 2035-2040.

Par Nassim Mecheri

L’Algérie a été représentée par le PDG du CEEG Mohamed Arkab, la directrice de développement et moyen de production, Ouidad Hamrour ainsi que l’ambassadeur d’Algérie à Washington, Madjid Bouguerra. Le projet consiste en la mise en service de près de 22.000 MW en énergie verte à l’horizon 2035-2040, dans une première phase l’Algérie compte lancer dès la fin du mois de mars en cours un appel d’offres à investisseurs pour la réalisation de centrales solaires photovoltaïques de 4.050 MW.

« Le projet sera scindé en trois lots de 1.350 MW chacun et adossé à la construction d’une ou plusieurs usines de fabrication d’équipements et composants de centrales solaires photovoltaïques », a expliqué Mme Hamrour lors de sa présentation. Elle a précisé que l’appel d’offres comprend deux segments importants, énergétique et industriel, pour lesquels le ministère de l’Energie prévoit de créer en partenariat des sociétés par actions pour assurer le financement de l’EPC et la mise en service des centrales solaires ainsi que la réalisation et la maintenance de ces usines.

Le projet algérien a été présenté par les organisateurs du « Powering Africa Summit » comme l’un des plus importants en Afrique, devant contribuer à la transition énergétique du continent où la ruée vers le renouvelable se poursuit impulsée par la baisse des coûts de cette industrie.

L’Algérie le géant dormant de l’énergie solaire

Si l’Algérie a pu proposer un aussi ambitieux projet, c’est parce que le pays dispose de l’un des trois plus grands gisements d’énergie solaire dans le monde avec celui de l’Iran et de l’Arizona aux États Unis, mais jusqu’à aujourd’hui son exploitation reste encore marginale voire obsolète, ce projet va permettre à l’Algérie de profiter de son énorme potentiel d’énergies renouvelables et de diminuer sa dépendance envers le pétrole et le gaz.  

Plusieurs chercheurs ont mis en exergue le fort potentiel solaire dont dispose l’Algérie qui doit développer la technologie solaire photovoltaïque car elle dispose de l’un des meilleurs gisements au monde notamment avec le prix de rachat fixé par l’Etat qui est très intéressant et parmi les plus compétitifs au monde ce qui pourrait encourager les investisseurs du monde entier à investir dans cette énergie en Algérie.

Pour le lancement de l’appel d’offre pour la réalisation de centrales solaires photovoltaïques, le ministère de l’Energie algérien a finalisé un décret exécutif qui définit les conditions et procédures nécessaires de l’ancrage législatif et réglementaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here