Home Uncategorized Maroc- Grève générale du 29 octobre : Le gouvernement marocain n’acceptera aucune...

Maroc- Grève générale du 29 octobre : Le gouvernement marocain n’acceptera aucune entrave à la liberté du travail

32
0
SHARE
(Crédits: Wikimedia Commons)

Le gouvernement marocain a souligné qu’aucune « entrave à la liberté du travail ne sera permise » lors de la grève générale du 29 octobre au Maroc, à laquelle ont appelé les centrales syndicales.
Selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, cette grève est « injustifiée et incompréhensibles puisque le gouvernement s’attèle à l’exécution de ses engagements, dans le cadre du dialogue social et que la question de la réforme des régimes de retraite n’est toujours pas tranchée », ajoutant que « le choix des travailleurs qui ne souhaitent pas observer la grève doit être respecté ».

« La grève est un droit constitutionnel. Mais aucune restriction à la liberté de travailler ne sera permise », a mis en garde le ministre.

Il a rappelé que la réforme des régimes de retraite est toujours au stade de la réflexion. « Nous n’avons encore rien décidé », a-t-il poursuivi, assurant, à cet égard, que le gouvernement mettra en oeuvre cette réforme à la lumière de l’avis consultatif du Conseil économique, social et environnemental et des résultats des concertations avec les syndicats.

La persistance de cette situation et l’absence de toute réforme sont de nature à aggraver le déficit des régimes de retraites civiles et entraîneraient une réduction de moitié des pensions et, à terme, un arrêt total de paiement de ces pensions, a averti le ministre.

En ce qui concerne les fonctionnaires grévistes, les syndicats craignent que le ministère des Finances ne procède à des prélèvements sur les salaires.

Des centrales syndicales ont appelé à une grève nationale préventive de 24 heures le 29 octobre dans la fonction publique, les établissements publics et le secteur privé pour protester contre les politiques du gouvernement et leur impact sur la paix sociale.

(APA)

(Crédits: Wikimedia Commons)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here