Home À LA UNE Gambie : les législatives, 239 candidatures pour 53 Sièges

Gambie : les législatives, 239 candidatures pour 53 Sièges

41
0
SHARE

En Gambie, la Commission Electorale Nationale a procédé au lancement ce mercredi de la campagne comptant pour les législatives du 6 Avril prochain. Au terme de cette échéance 58 parlementaires seront appelés à siéger à l’Assemblée Nationale dont 53 postes seront pourvus au suffrage universel et 5 autres députés seront nommés par le successeur du président dictateur Yahya JAMMEH. Yahya JAMMEH semble honoré au travers de ce scrutin puisque l’héritage de celui qui aura passé, 22 ans à la tête de la Gambie,  est en passe d’être sauvegardé.

Par Romuald HOUNHOUI

29 membres du regroupement politique de l’ex dictateur Yahya JAMMEH, l’Alliance Patriotique pour la Réorientation et la Construction, APRC, ont vu leurs candidatures acceptées par la Commission en charge de l’organisation du Scrutin. Par ailleurs, la majorité actuelle au pouvoir est empreinte à une division. Le Parti Démocratique Unifié UDP, l’un des partis  majoritaires au pouvoir conduit par le ministre gambien des affaires étrangères, Ousseynou DARBOE n’a pu obtenir la carte blanche des 6 autres formations qui avaient formé la coalition ayant porté Adama BARROW au sommet de l’Etat. L’UDP va à la conquête de l’électorat avec 44 candidatures validées par l’IEC.

L’APRC à l’ère post-Yahya JAMMEH

Du 15 Mars au 4 Avril prochain, l’APRC, l’UDP et les autres formations politiques sont appelées à parcourir les 53 circonscriptions électorales aux fins de convaincre les électeurs d’adhérer à leur projet politique. Et cette division observée au sein de la majorité actuelle au pouvoir fera certainement l’affaire de l’Alliance de l’ex président Gambien Yahya JAMMEH. Elle, qui avait déjà obtenu lors des législatives de 2012, une écrasante victoire, 43 sur les 48 sièges ouverts. Mais cette performance était notamment due au boycott de six des partis d’opposition d’alors. L’APRC par la voix de son porte-parole reste confiante car dit-il « Nous sommes le plus grand parti gambien et nous espérons dominer l’Assemblée Nationale». Le verdict du 6 Avril sera-t-il favorable à Adama BARROW comme c’était le cas lors de la présidentielle du 1er Décembre dernier ? La réponse, c’est dans trois semaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here