Home À LA UNE En bref : Nigeria, attaques suicides, Tunisie, le bateau de pêche libyen...

En bref : Nigeria, attaques suicides, Tunisie, le bateau de pêche libyen libre

197
0
SHARE

Nigeria: 3 morts dans des attaques dans un camp de déplacés

Cinq attaques suicide coordonnées ont frappé mercredi matin un camp de déplacés à la périphérie de Maiduguri (nord-est du Nigeria), faisant trois morts et une vingtaine de blessé ont indiqué des responsables des services d’urgence locaux. La première explosion a eu lieu dans un bâtiment informel abritant près de 200 déplacés, où trois kamikazes se sont introduits et ont déclenché leur ceinture explosive, tuant deux personnes. Les attaques suivantes se sont déroulées dans le camp de déplacés voisin de Muna.

Tunisie: l’embarcation libyenne interceptée au large de Médenine libérée

Le ministère des affaires étrangères a annoncé, ce mercredi, la décision des autorités tunisiennes de libérer l’embarcation libyenne (Jinen), interceptée le 19 mars 2017 en train de pêcher illicitement au large de Zarzis (gouvernorat de Médenine). Selon un communiqué du département, cette décision intervient dans le cadre des relations de fraternité et de voisinage qui lient les deux peuples. Radio Tataouine avait annoncé le 20 mars dernier, sur con site officiel, qu’un bateau de pêche libyen a été saisi au large de Médenine. 10 personnes, dont des Tunisiens, des Egyptiens et des Libyens étaient au bord de l’embarcation.

CPI: vers une première peine contre le Congolais Bemba

La Cour pénale internationale (CPI) doit prononcer mercredi sa première peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
La décision des juges pourrait faire jurisprudence pour ce tribunal chargé de juger les pires crimes de l’histoire, pour qui le problème de la subornation de témoins est récurrent. Déjà condamné à 18 ans de prison au terme de son premier procès, Jean-Pierre Bemba avait vu le procureur requérir huit années d’emprisonnement supplémentaires à la fin de ce procès connexe, le premier de ce type à la Cour.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here