Home À LA UNE COP21- Afrique : la France promet 6 milliards d’euros d’aide d’ici...

COP21- Afrique : la France promet 6 milliards d’euros d’aide d’ici 2020

46
0
SHARE

Les questions africaines au menu de la COP21. La France va consacrer plusieurs milliards d’euros supplémentaires d’ici 2020 aux énergies renouvelables en Afrique, une décision et un engagement pris par le président français François Hollande qui recevait ce mardi matin ses homologues pour évoquer les moyens de lutter contre le réchauffement climatique. Au menu : le fonds vert, l’accès à l’électricité, la Grande muraille verte et la sauvegarde du lac Tchad. Quatre enjeux majeurs.

FINANCEMENTS

Il s’agit d’une promesse de  Copenhague en 2009. Objectif : permettre aux pays en développement à financer la lutte contre le changement climatique. Objectif affiché : trouver chaque année 100 milliards de dollars d’ici 2020. Pour l’instant, le compte n’y est pas, 70 milliards de dollars sont mobilisés. Une enveloppe qui vient compléter le fonds vert. Le coût de la lutte contre le réchauffement climatique nécessiterait 700 milliards de dollars d’investissement additionnels pour permettre aux pays en voie de développement d’amorcer leur transition énergétique. Pour les pays africains les moins pollueurs, ce fonds constitue une réelle opportunité de développement durable et d’augmenter leur capacité d’adaptation et de réduction des effets du changement climatique (transports bas carbone, réductions d’émissions dans les bâtiments, gestion durable des terres et forêts, résilience renforcées des systèmes d’alimentation, d’eau, de santé, des infrastructures et des écosystèmes…). Le continent espère bénéficier du fonds vert pour lui permettre d’exploiter au mieux son potentiel immense en énergies renouvelables. Pour rassurer les pays africains, la France a décisé d’octroyer une enveloppe supplémentaire de 6 milliards d’euros d’ici 2020 pour soutenir la transition énergétique du continent. 2 milliards seront consacrées aux énergies renouvelables et le reste à l’électrification du continent.

ACCES A L’ELECTRICITE

L’hôte de la COP21 François Hollande en fait une priorité:l’accès à l’électricité en Afrique. Electrifier l’Afrique, un combat français et africain. « Energies pour l’Afrique » initié par Jean-Louis Borloo et basée à Paris, ambitionne de  permettre à 600 millions d’Africains d’accéder à l’électricité d’ici 2025. Le constat est sévère : 3 africain sur 4 n’ont pas accès à l’électricité. Le mini-sommet africain dans le cadre de la COP21 proposera une feuille de route ou du moins des solutions.

LA GRANDE MURAILLE VERTE

Pour lutter efficacement contre la désertification dans le Sahel, les pays de la région ont initié un projet panafricain et transcontinental : la Grande Muraille Verte.  Il s’agit  d’une bande « forestière » large de 15 km reliant Dakar à Djibouti sur 7.100 km, cette bande qui traverserait ainsi le continent doit contourner certaines zones difficiles pour se fondre dans des écosystèmes ruraux, le plus souvent. Les pays africains espèrent concrétiser ce projet, à l’instar de la Chine et sa grande muraille verte. Certains le juge utopique en raison du problème financier même s’il bénéficie du soutien de la Banque mondiale et de fonds internationaux. Son coût du projet est estimé à 600 millions de dollars sur 10 ans.

SAUVER LE LAC TCHAD

Le lac Tchad en péril, au problème de la sécheresse s’ajoute désormais le problème sécuritaire causé par l’activisme de Boko Haram dans la région. Depuis 1960, le lac Tchad a perdu 90% de sa superficie et pourrait disparaître d’ici 20 ans. Les pays de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) étudient la possibilité de transférer une partie des eaux de l’Oubangui vers le Chari, un projet ambitieux dont les études de faisabilité et de planification avancent lentement faute de moyens financiers. L’enjeu : le bien-être des populations environnantes. Situé en pleine zone sahélienne à la croisée du Niger, du Tchad, du Cameroun et du Nigéria, le lac Tchad fait vivre 30 millions de personnes (pêche, élévage, agriculture) et constitue un réservoir de biodiversité précieux.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here