Home Uncategorized Algérie : la Chine confirme sa place de premier fournisseur

Algérie : la Chine confirme sa place de premier fournisseur

46
0
SHARE

La Chine a confirmé en ce début d’année son statut de premier fournisseur commercial de l’Algérie, durant les deux premiers mois de 2017 le montant du volume commercial a atteint 1,56 milliard de dollars américains, soit 20,21% des 7,75 milliards de dollars américains que représentent les importations totales de l’Algérie, selon le dernier rapport du Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS).

Par Nassim Mecheri à Alger

Grâce à ces performances, la Chine maintient le cap et parvient pour la cinquième année consécutive à détrôner la France, qui avait occupé pendant des années la première place sur le podium des principaux fournisseurs de l’Algérie. En janvier et février 2017, la France a occupé la seconde place des pays exportateurs vers l’Algérie avec 633 millions de dollars, suivie par l’Italie (533 millions), l’Allemagne (519 millions) et l’Espagne (454 millions).

En fin 2016, l’Algérie et la Chine ont signé un important accord visant à restructurer les relations économiques communes basées sur l’échange commercial, les contrats de réalisation publique et à les orienter vers une dynamique d’investissement et une production commune à travers la mise en place d’un cadre exécutif et d’une base de partenariat industriel et technologique entre les deux pays. La convention a été signée par le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalem Bouchouareb et le vice-ministre chinois du commerce, Qian Keming.

Cette convention concernera l’industrie manufacturière, l’exploitation des ressources et des énergies (pétrole et gaz), l’industrie mécanique, l’industrie ferroviaire, la sidérurgie, les infrastructures, l’industrie pétrochimique, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la transformation des produits miniers, la construction, les appareils électroménagers ainsi que la coopération technique.

Par ailleurs, le déficit commercial de l`Algérie a atteint 1,69 milliard de dollars  (usd) sur les deux premiers mois de 2017,  contre un déficit de 3,72 milliards usd sur la même période de 2016, soit une baisse de l`ordre de  2,03 milliards usd correspondant à un recul de 55% du déficit. Les exportations ont augmenté à 6,05 milliards usd entre janvier et fin février de l`année  en cours contre 3,99 milliards usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 51,67%  correspondant à une augmentation de 2,06 milliards usd.

Pour les importations, elles se sont stabilisées en s`établissant à 7,75 milliards usd en  janvier-février 2017 contre 7,71 milliards usd  pour les deux premiers mois de l`année écoulée, soit une légère hausse de 0,51%.

Grâce au redressement des cours pétroliers qui ont souvent dépassé les 54 dollars durant les deux premiers mois de 2017, les exportations des hydrocarbures, ayant représenté 92,4% du total des exportations, ont atteint 5,6 milliards usd contre 3,76 milliards usd à la même  période de 2016, en hausse de 1,84 milliard usd (+48,87%). Quant aux exportations hors hydrocarbures (7,6% du montant global des exportations), elles  ont augmenté à 460 millions usd contre 234 millions usd (+96,6%).

Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 395 millions usd  (contre 174 millions usd), des biens alimentaires avec 42 millions usd (contre 43 millions usd), des produits bruts avec 13 millions usd (contre 8 millions  usd), des biens d`équipements industriels avec 8 millions usd (contre 6 millions usd) et des biens de consommation non alimentaires avec 2 millions usd  (contre 3 millions usd).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here